Le plumetis ?

Mais qu’est-ce, au juste ?

Placé entre « plumet » et « plumeur », on lui trouve diverses définitions.

Le Littré décrit une « espèce de broderie faite à la main avec du coton peu tordu, qui représente en relief des fleurs, des feuilles, des figures de blason, couronnes, écussons, des lettres et autres choses; c’est la plus jolie broderie et la plus difficile à bien exécuter; elle sert aux ouvrages de lingerie les plus beaux, tels que cols, manches, bonnets, et se fait le plus souvent sur la mousseline et la batiste. »

Mademoiselle se fait broder une robe de soie noire par sa mère, fine travailleuse qui exécute dessus, au plumetis, de grands bouquets, des guirlandes […], des branches qui grimpent sur le corsage, tout cela en soies violettes nuancées.

Colette, Claudine à l’école, 1900

Le mot (qu’on prononce sans le s final) date du XV° siècle, est dérivé de plume, par l’intermédiaire de l’ancien adjectif plumeté, qui signifie «couvert de plumes».

Par métonymie, aujourd’hui, souvent, ce sont des petits pois en relief brodés ou brochés sur une étoffe très fine, comme du plumetis de soie, ou un voilage en plumetis. Ils peuvent aussi être en apposition, comme les très jolis collants plumetis.

La maison Hurel, fabricant-créateur de tissus de luxe, explique qu’à l’origine, le point de plumetis est le point le plus utilisé par les brodeuses pour réaliser des motifs monogrammes.

Elle présente sa mousseline plumetis de la famille des tissé-broché, ses tulles plumetis tissés et les tulles plumetis rebrodés de pompons chenille, le tulle coton brodé d’un dessin plumetis, les velours façonnés au jacquard de plumetis, les impressions en flock dessin plumetis, les paillettes sur tulle dessins plumetis… Vous l’aurez compris : les plumetis se peuvent se développer à l’infini.

Chez George Sand, dans le Berry, un plumetis signifie « lit de plume » :

Le lit, composé d’un gros plumetis posé sur un énorme sommier de balle d’avoine, […].

George Sand, Le péché de Monsieur Antoine, 1845

Enfin, le plumetis se distinguant par sa légèreté, sa délicatesse et son raffinement, il est aussi employé au sens figuré :

Une poudre de neige feutrait un bosselage de racines […], une neige ancienne, un plumetis de flocons légers.

Maurice Genevoix, Dernière harde, 1938

A présent, vous savez exactement ce qu’est le plumetis!

Publicités

9 réflexions sur “Le plumetis ?

  1. De l’Art..Tout simplement !!

    L’élégance, le raffinement de France !! La recherche de la perfection, de la finesse de l’ouvrage..Voici en quelques lignes et explications, la meilleure réponse à la médiocrité.. C’est tout de même plus agréable à contempler….
    Merci pour la visite de La maison Hurel que je ne connaissais pas !! Et puis ce rapprochement avec des écrivains, est un régal pour les lecteurs et lectrices de Plumetis joli..
    Ce blog démarre fort !!! Merci !

  2. Pingback: Canon cet été : bilan de semaine 1 « L'heureuse imparfaite

  3. Fort intéressant, mais pourquoi alors ce « plumetis » est devenu communément un ensemble de points ou de pois sur une lingerie, sur un collant ou une paire de bas ?

    • Excellente question, que j’ai soumise à la maison Hurel même, et dont voici la réponse :
      « Plumetis est à l’origine un point de broderie.
      Au fil du temps, ce nom est devenu générique pour désigner un pois ou un point sur un tissu léger ».
      Peut-être un jour on réussira à éclaircir ce mystère!

Ecrivez un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s